top of page

Le pouvoir des habitudes ou comment créer une discipline qui ne dépende pas de la volonté

Dernière mise à jour : 17 déc. 2022

La discipline est conseillée dans toutes les religions et à chaque fois que nous essayons d'atteindre un objectif: réussir un examen, gagner les Jeux Olympiques, être moine (de n'importe quelle religion) ou suivre un régime. Chaque fois que nous semblons essayer de tendre vers un objectif (santé, bien-être ou atteindre un objectif), la discipline semble être la clé.

Je lutte avec la nécessité de la discipline depuis de nombreuses décennies, étant moi-même du type rebelle ... J'ai une aversion pour les règles que je ne comprends pas, les règles que je comprends et tout ce qui est ressenti comme "encore une autre contrainte à m'imposer". Comme si la vie n'était pas déjà assez exigeante...

La discipline imposée aux sportifs au travers de l'alimentation et du mode de vie est aussi présente dans l'Ayurveda ou le Yoga: heure de lever, de coucher, méditation, raclage de la langue, chant de mantras et exercises de respiration (pranayamas), pratique quotidienne et autres rituels qui ensemble prendraient 2h de nos matinées. Il semble souvent impossible de mettre en œuvre cet ensemble de petites règles dans le contexte de notre vie urbaine bien remplie.

La discipline nécessite donc toute la force de notre volonté, qui fluctue en fonction des événements de la vie auxquels nous sommes tous confrontés. Et c'est le problème: notre volonté est nécessaire pour tant de choses dans la vie, qu'il faut souvent choisir son combat et abandonner certaines bonnes résolutions qui nous étaient si chères.


Alors comment m'imposer une discipline sans souffrance? Comment affaiblir nos tendances auto-destructrices? Et la réponse est HABITUDES, ou comment en créer de bonnes que nous pouvons mettre en œuvre sans trop d'effort afin de créer une routine qui ne sera plus vécue comme une contrainte?

Vous trouverez ici un aperçu de la façon dont les habitudes se forment, comment en créer de bonnes sans avoir l'impression que vous vous soumettez à la torture chaque fois que vous vous dites "je dois ..." ou "je devrais ... ".


QU'EST-CE QU'UNE HABITUDE?

1) Les habitudes nécessitent un déclenchement ou "Signal" pour être activées.

2) Elles se forment lorsque le comportement déclenché par le signal se traduit par une récompense cohérente

3) Elles nous permettent de transformer des décisions difficiles en décisions automatiques.


Laissez-moi vous donner des exemples: chaque fois que mon amie s'ennuie, elle allume une cigarette avec la satisfaction de se sentir détendue grace a la nicotine. Chaque soir, alors que je mets ma fille au lit, elle attrape son chien en peluche et se blottit contre lui en se sentant apaisé et confortable. Chaque fois que la fille de mes amis a une minute d'inactivité, elle se calme en mettant son pouce dans sa bouche et en roulant le bout de ses cheveux dans ses doigts (et elle a 12 ans).

Pensez aux heures passées à attendre le bus, le train, la banquière ou votre commande au restaurant: que faites-vous pendant ce temps de néant? Eh bien, si vous êtes comme la plupart d'entre nous, «le Rien» sert désormais de signal pour sortir son téléphone de sa poche.

Une étude de 2014 montre comment des personnes soumises à l'inactivité (être seul avec soi-même sans aucune distraction dans une pièce) déclarent préférer être soumises à des chocs électriques plutôt qu'a cette absence totale... Elles préfèrent endurer des douleurs physiques plutôt que de rester inactives et «seules avec leurs pensées»...


STIMULUS - RÉPONSE - RÉCOMPENSE renforcée par la répétition au fil du temps.

Les habitudes ne sont que cela: des raccourcis permettant au cerveau rationnel de déléguer afin d'éviter d'être submergé par trop de stimuli tout au long de la journée. Avez-vous eu le sentiment qu'il y avait 2 voix dans votre tête: celle qui dit "arrête de boire", l'autre qui dit "Oh allez, juste un verre, je l'ai mérité"? Notre cerveau rationnel est chargé de prendre des décisions toute la journée pendant que notre cerveau reptilien se livre sans retenu à la satisfaction de ses envies.

L'idée est donc de tromper le cerveau reptilien en créant un signal qui sera suivi d'une satisfaction.

Par exemple: vous avez décidé d'aller à la gym régulièrement. Vous vous êtes lancé et vous avez l'intention d'assister à un cours 4 fois par semaine. Vous sortez du travail en courant, alors que vos pairs jugent votre départ prématuré, vous êtes déjà fatigué, vous revenez dans la douleur et vous vous demandez comment vous allez suivre cette discipline sur le long terme. Comme pour un régime, vous comptez sur votre volonté pour tenir le coup. La douleur et les efforts sont tangibles, tandis que les récompenses restent insaisissables. La plupart des gens abandonneront simplement parce que la difficulté et l'effort requis l'emportent sur les avantages.

Au lieu de cela, décidez de prendre l'habitude d'aller à votre salle de sport tous les jours, peu importe ce que vous y ferez réellement, vous devez aimer votre salle de sport: utilisez le jacuzzi, faites-vous de nouveaux amis, parlez à un coach, prenez une tisane et faites vous des amis! L'expérience "je vais a la gym" se transforme alors en une experience de positive et plaisante. Quoi que vous fassiez là-bas n'a pas d'importance, allez-y 4 fois par semaine (si c'était votre objectif) et restez même seulement 10 minutes si c'est tout ce dont vous disposez ce jour là et faites ce que vous avez envie de faire même si c'est juste d'être sociable. Mais allez-y. Ces belles et nouvelles expériences se transformeront en récompense. La répétition sur une longue période de temps créera une habitude qui ne ressemblera plus à de la «discipline» et aller à la gym ne dépendra pas de votre volonté. Au lieu de cela, juste en y allant, viendra un moment où vous vous entraînerez de plus en plus, simplement parce que c'est gratifiant.


LIER HABITUDES PRÉVUES AUX RÉCOMPENSES ET MINIMISEZ CE QUI CONDUIT À LA RÉSISTANCE

Une fois que vous avez entraîné votre cerveau reptilien à associer le stimulus à la récompense, il commencera à penser "oh, c'est lundi, il est temps d'aller à la gym". Et à son tour, le cerveau commencera à mettre en place toutes les routines nécessaires pour que vous puissiez vous rendre facilement à la salle de sport. Pour se débarrasser d'une mauvaise habitude, ou en mettre en place une nouvelle positive, le même principe s'applique: identifiez le déclencheur et décidez de la récompense. La discipline, devient routine et habitudes, loin des la volonté.

Bonnes habitudes!


PS: pour en savoir plus, je vous conseille de regarder la brillante série documentaire "La science de la prise de décision humaine".


コメント


コメント機能がオフになっています。
bottom of page